SHOWBIZ BENINOIS SOURNOISERIE OU QUEL DEFI ?- Analyse de Geraud

20 juin 2020, fête internationale de la musique. Le Bénin a marquée l’événement en organisant pour les artistes du pays un concert live avec la participation de la chaine nationale (ORTB) dans une bonne ambiance en respectant les mesures préventives c’est-à-dire le respect des gestes barrières contre le COVID-19.

Qui dit musique, parle du Showbiz, et force est de constater que le Showbiz béninois a encore des batailles devant lui pour atteindre le niveau des autres nations. Le Bénin, n’est par un carrefour de Showbiz. C’est un constat amer, certains artistes se livrent une bataille pour rivaliser, ou exister sur le plan national et international. L’absence de solidarité, d’identité musicale, et d’accompagnements des gens de médias à savoir (Dj, animateurs radio, télé). Les différentes forces composantes qui participent à l’existence du Showbiz béninois ne jouent pas leurs rôles.

La musique béninoise est totalement absente sur nos différentes chaines. La musique étrangère occupe l’espace à hauteur de 90%, chose incompréhensible. D’autres demandent de l’argent avant même d’accepter jouer. Quelle explication donnerons-nous à ce triste constat ? Nous somme sournois, et l’hypocrisie règne dans le milieu, pas de solidarité. Prennent-ils de l’argent chez les artistes ou managers étrangers ? Quelle solution ? Si le ministère de la culture, la HAAC, le BUBEDRA ne prennent pas leurs responsabilités pour faire assoir une véritable loi qui protège tout le monde et bien nous allons toujours régresser. Une loi qui fera l’objet d’une étude à l’Assemblée Nationale et dans laquelle la musique béninoise devra être une priorité absolue, écoutée à plus de (95%). Nous devrons tous nous donner la main pour faire rayonner notre culture, sinon point de reconnaissance mondiale. D’aucuns me parleront du fond d’aide à la culture, mais comment ce fond est-il géré ? Et combien d’artistes qui en bénéficient ?

Rappelons cette triste Nouvelle, le monde du Showbiz béninois vient de perdre un acteur exceptionnel. Un animateur d’une chaine radio de la place, un amoureux de micro, j’ai nommé Léonard T. Paix à son âme. Espérons qu’il recevra un vibrant hommage. Mes sincères condoléances à la famille. Unissons-nous pour le développement de notre culture.

HOUUNYEME Geraud

Laisser un commentaire