Les enseignements pré-insérés insatisfaits annoncent une marche sur le MEF

Rencontre avec le Ministre des Enseignements secondaire Les pré-insérés insatisfaits annoncent une marche sur le MEF Pour apaiser les aspirants au métier de son département ministériel mécontants de leur condition de travail dans les Lycées et collèges du Bénin, le Ministre Mahougnon KAKPO a tenu ce mercredi 02 Septembre 2020 une séance d’échange avec les enseignants de cette catégorie d’enseignants dont il a la charge. Une rencontre au cours de laquelle, le Minsitre a éssayé de les convaincre par la présentation de la vision du gouvernement de la rupture pour le secteur de l’éducation. Les discussions ont été axées sur plusieurs doléances à savoir: l’amélioration de la situation des aspirants pour les préserver de la précarité, le maintien au poste des aspirants ayant servi l’année scolaire écoulée, la supression des heures des supplémentaires au détriment des pré-insérés non déployés sur le terrain, l’amélioration des grilles salariales, le paiement de 12 mois sur 12 et des primes des AP Zonales, ainsi que de l’insertion définitive des aspirants dans le corps enseignant et le congé de maternité aux aspirantes. Pendant plus de deux heures, Mahougnon KAKPO a essayé de les convaincre point par point à travers la vision du gouvernement de la rupture dans le sous secteur de l’enseignement secondaire. Il en était sur le point relatif au payement des salaires 12 mois 12 quand il a informé l’assistance qu’il doit aller à une réunion avec les membres de l’ANAPES. L’autorité a dû mettre un terme fin à la séance, avec la promesse de les convoquer de nouveau dans les jours à venir. Mais cette annonce du professeur Mahougnon KAKPO n’a pas été du goût des aspira Rencontre avec le Ministre des Enseignements secondaire Les pré-insérés insatisfaits annoncent une marche sur le MEF Pour apaiser les aspirants au métier de son département ministériel mécontants de leur condition de travail dans les Lycées et collèges du Bénin, le Ministre Mahougnon KAKPO a tenu ce mercredi 02 Septembre 2020 une séance d’échange avec les enseignants de cette catégorie d’enseignants dont il a la charge. Une rencontre au cours de laquelle, le Minsitre a éssayé de les convaincre par la présentation de la vision du gouvernement de la rupture pour le secteur de l’éducation. Les discussions ont été axées sur plusieurs doléances à savoir: l’amélioration de la situation des aspirants pour les préserver de la précarité, le maintien au poste des aspirants ayant servi l’année scolaire écoulée, la supression des heures des supplémentaires au détriment des pré-insérés non déployés sur le terrain, l’amélioration des grilles salariales, le paiement de 12 mois sur 12 et des primes des AP Zonales, ainsi que de l’insertion définitive des aspirants dans le corps enseignant et le congé de maternité aux aspirantes. Pendant plus de deux heures, Mahougnon KAKPO a essayé de les convaincre point par point à travers la vision du gouvernement de la rupture dans le sous secteur de l’enseignement secondaire. Il en était sur le point relatif au payement des salaires 12 mois 12 quand il a informé l’assistance qu’il doit aller à une réunion avec les membres de l’ANAPES. L’autorité a dû mettre un terme fin à la séance, avec la promesse de les convoquer de nouveau dans les jours à venir. Mais cette annonce du professeur Mahougnon KAKPO n’a pas été du goût des aspirants qui promettent de durcir le ton. Et ils vont battre le macadam bientôt, selon des sources concordantes, sur le Ministère de l’Économie et des Finances pour crier leur ras-le-bol. Ils n’entendent démordre avant d’avoir gain de cause. Une situation qui pourrait engendrer la perturbation sur le démarrage de la rentrée scolaire 2020-2021 si rien est fait pour apaiser cette catégorie d’enseignants.

M.K

Laisser un commentaire